Nous contacter au +33 1 84 20 44 13

La réalité virtuelle, possible révolution pour le e-commerce

Il ne manquait plus que lui. Facebook vient de se positionner sur le marché de la réalité virtuelle, en annonçant la sortie prochaine d’un casque de visualisation vendu 199$. Au sein de ce marché en pleine expansion, la firme de Mark Zuckerberg tiendra une place à part : son casque sera a priori moins cher que tous ceux de ses concurrents. Avec comme cible le grand public, cet équipement autonome n’aura besoin d’aucun smartphone ou ordinateur pour offrir une expérience de réalité augmentée.

Facebook donne le top départ à une nouvelle étape dans l’évolution du marché de la VR. D’une niche s’adressant aux férus de jeux vidéo, la réalité virtuelle va désormais s’imposer comme une aide à la vente et à l’achat, notamment en ligne.

Des barrières à l’achat qui pourraient sauter

Facebook a clairement affiché son ambition : initier 1 milliard de personnes à la réalité virtuelle. Un objectif qui pourrait être salvateur pour le secteur du e-commerce.
Si de plus en plus de Français utilisent internet pour réaliser des achats, bon nombre d’entre eux souhaitent encore se rendre en magasin pour s’assurer de leur choix. La réalité virtuelle pourrait enfin faire sauter ce verrou psychologique en proposant des expériences réalistes de
test du produit.

Des enseignes matures mais innovantes

Pléthore d’entreprises sont déjà sur les starting-blocks : Ikea propose sa propre solution de réalité augmentée, Ikea Place, pour permettre à ses clients de visualiser leur future cuisine ou salon, en naviguant facilement entre plusieurs coloris et agencements.
Décathlon va aussi lancer en 2018 une application de réalité virtuelle en magasin. L’objectif ? Permettre au client de tester les 14 tentes Quechua, en situation, dans plusieurs environnements distincts.
Eram s’y met aussi pour ses 90 ans : la célèbre marque française va mettre à disposition sur son site internet et dans cinq boutiques choisies une solution de réalité augmentée. Les clients pourront visualiser les chaussures de la collection premium dans différentes ambiances.

La réalité virtuelle : une aide au choix

Les jeunes entreprises ne sont bien sûr pas en reste, proposant souvent des concepts très prometteurs. KabaQ propose par exemple de visualiser les plats d’une carte de restaurant sous toutes les coutures, à 360°. Une aide de taille pour les plus indécis, et qui pourrait notamment s’appliquer aux sites internet de livraison à domicile.
Fitle, une startup française, lance quant à elle une véritable cabine d’essayage virtuelle. Très facile d’utilisation, il suffit de se prendre en photo et d’indiquer ses mensurations exactes. Puis, à partir de ces informations, l’application génère un avatar réaliste qui essaiera lui-même les vêtements.

Une innovation utile au consommateur et au vendeur

Ces exemples illustrent les perspectives qu’offrent la réalité virtuelle pour assister le consommateur lors de ses recherches, mais aussi rendre ludique son expérience client et provoquer l’achat.
La réalité virtuelle constitue une innovation utile au consommateur, et avantageuse pour le vendeur. À l’aune de ces perspectives, le secteur pourrait peser 80 milliards de dollars à l’horizon 2025, selon un rapport de Goldman Sachs Global Investment.
La course à la réalité virtuelle est donc lancée, et le e-commerce fera définitivement partie des marathoniens.

Les dernières actualités

La réalité virtuelle, possible révolution pour le e-commerce

Il ne manquait plus que lui. Facebook vient de se positionner sur le marché de la réalité virtuelle, en annonçant la sortie prochaine d’un casque de visualisation vendu 199$. Au sein de ce marché en pleine expansion, la firme de Mark Zuckerberg tiendra une place à part : son casque sera a priori moins cher que tous ceux de ses concurrents.

ESSAYER GRATUITEMENT
2018-01-17T17:30:51+00:00