Nous contacter au +33 1 84 20 44 13

Qui impliquer lors de vos tests de performances ?

Les phases de tests sont souvent négligées car elles peuvent être chronophages. Pour réduire le temps passé il est impératif de cadrer les tests avec la mise en place de “fiche de tests” (toutes les informations relatives aux fiches de tests ici). Toutefois, pour mener à bien la recette d’une mise en production, il est souvent pertinent de s’entourer de profils utilisateurs différents car il peut vite y avoir une quantité importante de cas et d’actions à tester. Alors où placer le curseur ? Combien d’utilisateurs impliquer ? Avec quels profils ?

I. L’importance d’impliquer plusieurs utilisateurs

.

Chaque utilisateur a une façon bien à lui de fonctionner, et plus vous aurez d’utilisateurs impliqués dans une campagne de tests de non régression, plus vous réduisez les chances d’être passé à côté d’une erreur.

Impliquer plusieurs utilisateurs va également permettre de connaître le ressenti de chacun, et ainsi d’obtenir le point de vue le plus objectif possible.

Mais il ne suffit pas d’impliquer un grand nombre d’utilisateurs pour garantir la bonne mise en place d’une campagne de tests de non régression. La diversité des profils utilisateurs est également un critère important à prendre en compte.

II. L’importance de la diversité des profils

.

Les tests sont parfois négligés car les testeurs sont souvent les développeurs. Et être juge et parti ne donne que rarement de bons résultats. De plus, il est très rare que votre logiciel ou application web s’adresse à un seul type d’utilisateur. Chacun aura une capacité différente à se servir de votre outil. Dans les grandes lignes nous retrouvons trois catégories d’utilisateurs :

  • Les néophytes : ils ne connaissent ni l’outil, ni vos services.
  • Les avertis : ils ont déjà utilisé l’outil et vos services mais n’en ont pas une connaissance parfaite.
  • Les experts : ils maîtrisent votre outil et connaissent les résultats de chaque événement.

Cette typologie est à prendre en considération car, lorsque vous effectuez des tests manuels, ils sont souvent réalisés par des “experts”. L’inconvénient est qu’ils testent généralement des parcours très prévisibles et laissent de côté toutes les actions “néophytes”. Dans le cas d’une phase de tests sur une connexion à un espace utilisateur pour une application bancaire, nous pourrions obtenir ces résultats en fonction des différents profils :

fiche de test

Ce qu’il faut comprendre dans cet exemple est qu’il n’est pas forcément indispenable de faire appel à ces trois types d’utilisateurs, mais qu’il est très utile d’effectuer vos tests en en tenant compte. Cela vous permettra de tester toutes les configurations possibles de votre développement.

III. Le juste équilibre entre efficacité et procrastination

.

La mise en place de tests manuels nécessite la collaboration de plusieurs utilisateurs pour minimiser les risques. Plus vous impliquerez d’utilisateurs et plus vos tests seront fiables. Toutefois, il peut être difficile de trouver les collaborateurs pour conduire les tests. Mobiliser des ressources humaines représente aussi un coût financier non négligeable.

Il est alors pertinent de comparer le temps nécessaire à la conduite des tests au coût de leur automatisation. En fonction des utilisations, cela peut vite devenir plus intéressant de les automatiser. Une nouvelle question se posera alors, externaliser ou internaliser l’automatisation. Nous sommes à votre disposition pour en discuter avec vous.

Les dernières actualités

Comment assurer l’UX sur vos applicatifs ?

L’UX (User Experience) passe par la disponibilité de votre site internet ou de vos applicatifs tout au long du parcours de l’utilisateur. Vous avez certainement mis en place des clauses ou des objectifs minimums d’accessibilité. Mais comment s'assurer de la viabilité de l'application sur son environnement de production ?

ESSAYER GRATUITEMENT
2018-07-25T15:58:23+00:00